La qualité de vie au travail (QVT), c’est quoi exactement ?

La qualité de vie au travail (QVT), c’est quoi exactement ?

La qualité de vie au travail ou QVT est une démarche récente. Elle découle d’une prise de conscience : la nécessité de prendre en compte le bien-être du personnel des entreprises dans leur travail quotidien. Ce souci vise à réduire au maximum les cas de burn-out. Mais aussi du stress occasionné par les conditions dans le cadre de la société. Donc la loi sur la QVT est une modification en profondeur des relations employeur/employés au bénéfice des deux parties. Elle se penche sur les risques liés aux conditions de travail sur le plan psychosocial. Elle vise à encourager le dialogue au sein de la structure économique. La finalité de la loi sur la QVT est que le dirigeant d’entreprise comme son collaborateur prennent conscience que leur relation peut se concevoir gagnante/gagnante. De ce fait, le bien-être au travail n’est pas contradictoire avec la productivité. C’est même tout l’inverse !

Définition du terme qualité de vie au travail, QVT

La qualité de vie au travail prend en compte les contraintes de pénibilité, d‘inégalités entre les femmes et les hommes, de déséquilibres causés par le temps consacré à l’activité professionnelle. Elle intègre aussi son incidence sur la vie personnelle, de l’adaptation des postes de travail aux situations de handicap, des lacunes de protection sociale, etc… Ces éléments bien que non directement générateurs de rendement pèsent individuellement sur la profitabilité de l’entreprise par leurs effets et leurs conséquences. De mauvaises conditions de travail entraînent démotivation, maladie, absentéisme et forte proportion de turnover, alors qu’une bonne qualité de vie au travail conduit à motiver le personnel, à le fidéliser et à l’impliquer dans la réussite de l’entreprise commune au sein d’une spirale vertueuse.

La QVT est donc la désignation des actions à mener dans le but de concilier une amélioration des conditions de travail des salariés avec un bon niveau de performance de l’entreprise.

Performance et bien être au travail, est ce compatible ?

La définition théorique de la QVT est-elle transposable dans la pratique ? L’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) propose sa vision du concept.

En premier lieu, la perception de la qualité de vie au travail est subjective. Elle dépend du sentiment personnel de chacune et de chacun au poste qu’il occupe.

Ensuite, la QVT intègre les contraintes de transport liées au travail, notamment la durée de déplacement. Habiter à deux pas de son entreprise est bien plus agréable que de devoir emprunter différents moyens de transport pendant de nombreuses minutes. Enfin, les interactions humaines sont essentielles : les échanges, la participation à la vie collective, le soutien et la solidarité dans la difficulté y compris de la part des managers, une vraie cohésion d’équipe,… sont des éléments fondamentaux de l’ensemble QVT. Vient ensuite le contenu du travail. Un salarié qui dispose de la confiance de son dirigeant. Et qu’il peut travailler en toute autonomie dans un esprit de responsabilisation, fournira des résultats conformes aux meilleures attentes.

Il doit pouvoir appréhender l’incidence que représente la nature de sa fonction sur l’ensemble de la chaîne que forme la structure économique dont il fait partie. Il est un maillon essentiel au même titre que chacun des autres. Inculquer cette nouvelle façon de penser au sein de l’entreprise est un challenge motivant pour les managers, chefs de services et DRH : donner une nouvelle vision de l’entreprise, un nouveau sens au travail.

Comment impliquer l’ensemble des acteurs de l’entreprise ?

Pour inciter l’ensemble des acteurs de l’entreprise à s’impliquer dans la démarche d’une amélioration de la qualité de vie au travail, il faut commencer par solliciter les personnes concernées en amont. Il faut mettre en place une phase expérimentale qui débute par l’écoute des problèmes que chacune et chacun rencontre dans l’exercice de sa fonction. Ce sont en effet les membres du personnel de l’entreprise, ceux qui ont « les mains dans le cambouis » qui savent le mieux ce qui fonctionne, ainsi que les endroits où le bât blesse.

Il faut résumer leurs appréciations selon trois critères d’évaluation en réponse à des questions précises. Comment pouvez-vous être plus efficace et optimiser votre rentabilité ? Quels sont les moyens que vous préconisez pour améliorer la qualité de la production, ainsi que le service rendu au client avant, pendant et après la conclusion d’une vente ? Que suggérez-vous pour vous sentir mieux dans votre travail ?

Les réponses à ces questions visent à faciliter les échanges dans l’entreprise à tous les niveaux. La communication interne doit être aussi bien horizontale entre les collègues que verticale entre les dirigeants et le personnel. Une entreprise est une même embarcation voguant vers une destination que toutes et tous souhaitent ardemment atteindre.

L’objectif est donc commun. Il faut prendre l’avis de tout le monde en ne passant rien sous silence : rémunération, perspectives d’évolution sont des sujets qu’il ne faut pas hésiter à aborder en toute franchise et en responsabilité. Il faut écouter les recommandations faites par les salariés et en discuter. Certaines de celles-ci seront probablement utiles pour enrichir le projet. Cela créera une dynamique nouvelle, prélude à davantage de motivation partagée pour une qualité de vie au travail optimisée.

Qualité de vie au travail, quels bénéfices pour l’entreprise ?

Une bonne qualité de vie au travail ressentie par les salariés est un gage d’amélioration de la performance de l’entreprise. Le bien-être éprouvé du personnel rejaillit positivement au profit de tous, y compris des clients. Moins d’absentéisme, une meilleure productivité, une communication permanente, un partage des préoccupations, un décloisonnement des services, etc… permettent d’avancer résolument vers une ambiance de qualité au sein de l’environnement professionnel. De ce fait, la QVT peut se résumer en trois mots : tester, évaluer et ajuster !

La bienveillance de l’employeur est un facteur déterminant pour améliorer la qualité de vie dans votre entreprise. En effet, il existe de nombreux services et outils RH pour récompenser vos équipes : Chèques cadeaux, titres restaurant, chèques vacances,

En cette période de fin d’année, il est aussi possible de mettre en place un service innovant et dans l’air du temps pour faire plaisir à vos salariés : Un comité d’entreprise ou CSE externalisé.

Tempeos propose plus de 100 000 avantages collectivités (billetterie, cinémas, parcs d’attractions, piscines, voyages, vie quotidienne) toute l’année. Ils profiteront des mêmes avantages q’un CE, CSE d’une grande entreprise.

Pour en savoir plus sur nos services

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *